Il est regrettable que les propositions patronales visant à mieux accompagner les salariés en contrats de courte durée vers un emploi pérenne et à dégager des sources d’économie pour le régime d’assurance-chômage, n’aient pas été examinées par les organisations syndicales de salariés.

La réforme de l’assurance chômage, qui doit être établie de manière concertée avec l’Etat et les partenaires sociaux, reste indispensable afin d’améliorer l’accès à l’emploi. Elle permettra de lutter contre les difficultés de recrutement des entreprises et de surcroît de réduire le nombre de chômeurs.

Il est regrettable que la feuille de route fixée par le Gouvernement n’ait pas laissé suffisamment d’autonomie aux partenaires sociaux pour pouvoir aboutir à un accord, particulièrement dans le contexte social que nous connaissons.