Calcul de la perte d’exploitation : les étapes de l’exercice 

Photo of author

De Ugo

Une perte d’exploitation est une valeur négative qui apparaît dans le compte de résultat lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes des ventes. Elle est également connue sous le nom de « dépense d’exploitation » ou de « perte d’exploitation », et elle peut être causée par plusieurs facteurs, tels qu’un changement dans les activités commerciales ou un événement qui a nui aux revenus de l’entreprise pendant une période donnée.

En d’autres termes, on parle de perte d’exploitation lorsqu’une entreprise perd de l’argent dans le cadre de ses activités normales, mais cela ne signifie pas que l’entreprise n’a aucun potentiel pour générer des bénéfices à l’avenir. Par conséquent, il est essentiel pour toute entreprise de mettre en place un plan visant à éliminer cette valeur négative et à suivre régulièrement ses progrès. Cet article explique comment calculer la perte d’exploitation, ses implications sur les états financiers et comment vous pouvez y faire face. 

Étape 1 : Calculer le produit des ventes 

La première étape du calcul d’une perte d’exploitation consiste à déterminer le montant total des recettes des ventes pour la période analysée. Le montant des recettes des ventes dépend du type d’entreprise que vous exploitez et peut être mesuré de différentes manières selon le secteur d’activité. Par exemple, les commerces de détail mesureront leurs recettes des ventes en fonction du nombre d’unités vendues, tandis que les entreprises de services indiqueront le nombre d’heures travaillées par les employés. Quelle que soit la façon dont vous choisissez de mesurer votre chiffre d’affaires, il est essentiel que vous soyez cohérent afin de pouvoir faire des comparaisons précises entre différentes périodes. 

  Pourquoi la création d'un packaging design est essentielle pour votre entreprise ?

Étape 2 : Calculez les dépenses variables 

Les dépenses variables sont des dépenses qui augmentent proportionnellement au niveau d’activité de l’entreprise. Elles comprennent des dépenses telles que les salaires, les factures de services publics et le coût des marchandises vendues. Le montant total des recettes est un facteur essentiel pour le calcul des dépenses variables. Par exemple, si un commerce de détail a vendu pour 10 000 $ de produits au cours d’une période donnée, les charges variables comprendront le coût de ces produits plus le salaire des employés embauchés pour vendre les produits. 

Étape 3 : Calculez les dépenses totales 

L’étape suivante du calcul d’une perte d’exploitation consiste à déterminer le montant total des dépenses engagées pendant la période analysée. Les dépenses totales d’une entreprise se composent de deux types de dépenses : les dépenses fixes et les dépenses variables. Les dépenses fixes sont des dépenses ponctuelles, comme le loyer, l’assurance ou les impôts fonciers, qui sont calculées par période, quel que soit le niveau d’activité de l’entreprise. Les dépenses variables sont des dépenses qui augmentent en fonction du niveau d’activité de l’entreprise. Ces dépenses comprennent les services publics, la main-d’œuvre et les matériaux. 

Étape 4 : Calcul de la perte d’exploitation 

La dernière étape du calcul de la perte d’exploitation consiste à soustraire les dépenses totales du produit des ventes. La valeur résultante, si elle est négative, indique que l’entreprise a subi une perte d’exploitation au cours de la période analysée

Implications d’une perte d’exploitation 

Si votre entreprise subit une perte d’exploitation, il est essentiel que vous analysiez les causes de cette valeur négative. Si elle est due à un événement dont on peut raisonnablement s’attendre à ce qu’il ait un effet à court terme sur les activités de votre entreprise, comme une catastrophe naturelle qui a entraîné une suspension des opérations, alors elle peut justifier une demande d’indemnisation auprès de l’assurance. Toutefois, si l’interruption des opérations est due à une cause à long terme ou permanente, comme un changement dans la gamme de produits de l’entreprise ou une diminution de la demande pour le produit, il est alors vital de prendre des mesures pour éviter que la perte d’exploitation ne soit permanente.

En plus de l’impact financier d’une perte d’exploitation, une perte d’activité peut également avoir un effet psychologique durable sur les employés. Par exemple, si un commerce de détail est contraint de fermer temporairement son magasin en raison d’une catastrophe naturelle, les employés peuvent percevoir cela comme un manque de soutien de la part de la direction de l’entreprise.

De plus, une réduction du niveau de production peut entraîner une réduction des salaires des employés, voire le licenciement des travailleurs les moins efficaces. Par conséquent, toute interruption des opérations commerciales doit être gérée de manière à préserver la confiance des employés dans la direction de l’entreprise et l’intégrité de la gamme de produits de l’entreprise. 

  Le guide ultime pour choisir son emballage en vente à distance

Stratégies pour éliminer l’interruption des activités 

La façon la plus efficace de gérer une interruption des activités commerciales est de mettre en œuvre un plan de continuité des activités qui décrit les mesures à prendre en cas de perturbation du niveau des opérations. Ce plan doit inclure une stratégie de communication permettant aux employés d’exprimer leur confiance dans la capacité de l’entreprise à reprendre ses activités normales. Le plan de continuité des activités doit également inclure un plan d’urgence qui fournit des instructions sur la manière de réduire le niveau des activités de l’entreprise si une interruption est prévue. Il peut s’agir de réduire le nombre de commandes de vente, de diminuer l’utilisation des services publics ou de retarder le paiement de certaines dépenses qui ne sont pas essentielles à la survie de l’entreprise.

En conclusion, une perte d’exploitation est une valeur négative qui apparaît dans le compte de résultat lorsque les dépenses sont supérieures aux recettes des ventes. Elle est également connue sous le nom de « dépense d’exploitation » ou de « perte d’exploitation » et peut être causée par un certain nombre de facteurs, tels qu’un changement dans les opérations commerciales ou un événement qui affecte négativement les revenus de l’entreprise pendant une période donnée. 

Laisser un commentaire