Dans leur rapport remis hier, Jean-Marie Marx et René Bagorski ont fait état de leurs propositions relatives à la création des opérateurs de compétences – OPCO – d’ici au 31 décembre 2018, telle que prévue par la loi du 1er août 2018.

Parmi les préconisations du rapport figure la création d’un opérateur de compétences dédié aux métiers de l’artisanat et des services de proximité incluant les secteurs de l’artisanat, du commerce de proximité, des professions libérales, de l’hôtellerie-restauration et du tourisme.

L’U2P se félicite d’autant plus de cette proposition qu’elle a engagé depuis plusieurs mois une négociation avec les organisations syndicales de salariés visant à étendre l’actuel OPCA des professions libérales aux autres professions relevant de l’U2P et à anticiper la transformation de cet OPCA en OPCO.

Ce nouvel opérateur vise à doter les entreprises de proximité d’un outil sans précédent pour favoriser le développement de l’apprentissage, de la formation et des compétences des salariés en vue d’accélérer la croissance de ces secteurs.

Sachant que les entreprises de l’artisanat, du commerce, de l’hôtellerie-restauration et des professions libérales forment aujourd’hui plus de la moitié des apprentis du pays, l’enjeu est primordial pour la situation de l’emploi et pour l’économie française dans son ensemble.

L’U2P salue ainsi la cohérence des choix opérés dans le rapport en prenant pleinement en considération les spécificités des plus petites entreprises qui ont en commun un rôle crucial dans le dynamisme de nos territoires, la promotion de savoir-faire d’excellence mais aussi des perspectives de croissance et d’emplois pérennes.