L'U2P engage son plan d'action pour modifier les règles de représentativité

Donner plus de voix aux entreprises de proximité

Le constat est sans appel, les règles existantes de représentativité des organisations patronales calquées sur le nombre de salariés et non le nombre d’entreprises, font reposer tous les pouvoirs sur les grandes entreprises.

Par conséquent, les représentants des TPE-PME ne peuvent jamais disposer de droit d’opposition majoritaire dans les branches professionnelles et laissent le champ libre aux représentants des grandes entreprises.

Cette situation est inacceptable,  paradoxale et préjudiciable.

Inacceptable car dans un contexte de diminution du nombre de branches professionnelles conjuguées aux règles de représentativités existantes, nous assisterons à une mise à l’écart totale des représentants des TPE-PME.

Paradoxale car 92% des entreprises en France ont moins de 11 salariés,

Préjudiciable car ne pas prendre en compte la réalité de l’économie de proximité conduira à affaiblir sa vitalité, sa capacité à innover et à créer de l’emploi.

C’est pourquoi, l’U2P milite pour un rééquilibrage des règles de représentativité à partir de plusieurs propositions :

  • Assurer une réelle prise en compte des intérêts des entreprises de moins de 11 salariés en instituant une double représentativité pour les entreprises de moins de 11 salariés et les entreprises de plus de 11 salariés,
  • Permettre à une ou plusieurs organisations d’employeurs qui représentent plus de 50% des entreprises adhérentes à une branche professionnelle de s’opposer à un accord,
  • changer les règles de pondération pour la répartition ses sièges ou des voix dans les organismes paritaires selon la règle suivante : 70% pour le nombre d’entreprises et 30% pour le nombre de salariés (l’inverse actuellement),
  • Eviter un double ou triple comptage d’entreprises adhérentes qui gonflent de façon artificielle le nombre de salariés,

Ces propositions seront soumises aux parlementaires afin qu’elles puissent donner lieu à une proposition de loi.


Les entreprises de proximité en Normandie

L’U2P représente 2/3 des entreprises normandes

L’Institut Supérieur des Métiers (ISM) vient de publier un panorama des entreprises du champ de l’U2P en Normandie. Selon l’ISM, on dénombre, en Normandie, 107 100 entreprises de l’artisanat, du commerce et des professions libérales, soient 2/3 des entreprises.

Le volume et la progression du nombre d’entreprises de proximité (+ 2% entre 2016 et 2017) témoignent du dynamisme de cette économie créatrice de richesses et d’emplois.

Autre donnée tout aussi importante, 1 chef d’entreprise de l’U2P sur 3 est une femme.


Prix régional Stars et Métiers 2019

Le Président Doré remet son prix à M. Masse, dirigeant du Cacaotier (Rouen)

C’est au sein même de sa boutique, située rue de l’Horloge à Rouen, qu’Hubert Masse, Dirigeant de la chocolaterie le Cacaotier, s’est vu remettre le grand prix entrepreneur régional Stars et Métiers 2019 par Christophe Doré, Président de l’U2P de Normandie et Jean-Denis Meslin, Président de la Chambre régionale des métiers et de l’Artisanat de Normandie.

Figurant parmi les 12 meilleurs chocolatiers français, Hubert Masse a été couronné d’un nouveau prix après avoir reçu le prix départemental  Stars et Métiers 2019 en mars dernier.


L'U2P de Normandie organise son AG annuelle

L’Assemblée générale de l’U2P de Normandie

Le 1er juillet, l’U2P de Normandie a organisé son Assemblée générale annuelle à la Maison de l’Artisan, à Caen.

Après la validation du bilan financier 2018 par le Conseil d’Administration, Christophe Doré, Président de l’U2P de Normandie, a dressé un panorama de l’année écoulée. Il a notamment fait un état des lieux des réformes gouvernementales et de leur impact sur les entreprises de proximité, en matière de réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle, de réforme des retraites et de l’Assurance chômage et de la mise en œuvre de la loi Pacte.

Le Président Christophe Doré s’est également félicité de la création de l’U2P de l”Eure en mars 2019.

L’Assemblée générale a été ponctuée de l’intervention de Cap Emploi et d’Harmonie mutuelle, dans le cadre de partenariats passés avec l’U2P de Normandie.

En conclusion de l’Assemblée générale, le Président a informé que son mandat s’achèvera en février 2020, conformément aux statuts de l’U2P de Normandie. La CGAD sera la prochaine confédération à occuper la présidence.