Clôture des assises de l'orientation

Un nouvelle politique d’orientation

Les rencontres de l’orientation ont donné lieu à leur restitution finale le 20 juin dernier à l’EM Normandie.

Réunis devant un parterre d’entreprises, de représentants des services de l’Etat et de la région, de professionnels de l’orientation et de la formation, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, Christine Gavini-Chevet, Rectrice des académies de Caen et Rouen et David Margueritte, Vice-Président de la région Normandie, en charge de l’emploi, de la formation et de l’apprentissage, ont présenté la future stratégie régionale de l’orientation.

Cette rencontre a été ponctuée de témoignages de jeunes en reconversion, en apprentissage ou en décrochage scolaire, de parents d’élèves évoquant les expériences d’orientation de leurs enfants et d’entreprises exprimant leurs besoins.

Ouvertures des plateaux techniques, immersion en entreprise, expérimentations dans les EPCI, interaction entre le monde de l’entreprise, le monde enseignant et les parents d’élèves, implication des branches professionnelles, communication, information, lutte contre le décrochage scolaire… tels seront les principaux axes permettant d’assurer à l’avenir, au mieux, l’orientation des jeunes et des demandeurs d’emploi.

Pour les accompagner, la future agence régionale de l’orientation, se présentera comme le lieu fédérateur entre l’éducation nationale, la région, les EPCI et les branches professionnelles.

L’association des acteurs économiques à cette nouvelle politique de l’orientation, au premier rang desquels l’U2P de Normandie, sera essentielle.


La CPRIA Normandie change de présidence

Réunion de la CPRIA Normandie le 18 juin 2019

Ce sont dans les nouveaux locaux du CMAIC (Centre Médical et Artisanal et Interprofessionnel du Calvados), situés à Pont l’Evêque, que la CPRIA Normandie a entériné son changement de gouvernance.

Après deux années d’exercice et conformément au règlement intérieur, Eric Mollien (CAPEB,U2P) a donc laissé sa place à Jean-Paul Choulant (CFDT) pour occuper la Présidence de la CPRIA Normandie. Guillaume Dartois (CNAMS,U2P) est quant à lui devenu Vice-président à la place de Michel Masdebrieu (CGT). Deux nouveaux membres ont également intégré la commission : Stéphane Brassy (CGAD, U2P) et Cyril Malandain (CNAMS, U2P).

Les axes de travail pour 2019-2020 ont par la suite été définis par les membres de la CPRIA:

  • les liens entre la CPRIA et la Commission 1 du Crefop (qualité, développement des compétences et des qualifications), dont la présidence a été attribuée à l’U2P de Normandie,
  • L’Action de Formation en Situation de Travail (AFEST),
  • L’emploi des séniors dans le cadre du Plan d’Investissement et des Compétences,
  • la prévention des conflits,
  • La communication autour de la mise en place du nouveau dispositif des œuvres sociales de l’artisanat, Proximeo.


Positions de l'U2P sur la réforme des retraites

L’U2P formule ses positions sur la réforme des retraites

Le projet de loi portant sur la réforme des retraites devraient être examiné au Parlement à l’automne. Celui-ci résulte de 18 mois de concertations avec les partenaires sociaux organisées par le Haut Commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

Le futur régime des retraites devraient connaitre une révolution avec, d’ici 2025, l’instauration d’un système de retraite par points où 1 euro cotisé donnerait les mêmes droits à tous et où les 42 régimes existants seraient harmonisés.

A l’instar des autres organisations syndicales, l’U2P a été concertée et n’a pas omis de rappeler son attachement à la retraite par répartition et  ses positions tenant compte des 120 organisations professionnelles qu’elle représente.

Les propositions de l’U2P ont été regroupées dans un livret validé par le Conseil national . 7 thématiques  y sont abordées :

  • définition du régime cible,
  • ouverture des droits et conditions de liquidation,
  • conditions de départs anticipés
  • droits non contributifs
  • droits familiaux et égalité femmes hommes
  • Organisation et transition
  • pilotage du système

Au delà de ces contributions, le principe d’équité est au cœur de la réforme des retraites. Nombreux indépendants ayant cotisé plus de 40 ans, particulièrement les artisans, perçoivent 1 000 euros de retraites mensuelles, soient 100 euros de plus que le minimum vieillesse. Cet écart est bien trop faible et l’U2P considère que l’effort doit être récompensé. Ce sujet, fondamental, mérite d’être posé dans les débats.